EDI grande distribution : les apports pour les fournisseurs

EDI grande distributionPour faciliter les échanges avec ses fournisseurs, la Grande Distribution  demande à ces derniers de mettre en place un système d’échange de données informatisées (EDI) leur permettant de récupérer automatiquement et de manière informatisée dans leur ERP (système d’informations commercial) toutes les informations relatives aux fiches produits et notamment les données INCO (données nutritionnelles, étiquetage des allergènes, ou encore mention du pays d’origine de certains produits…) qu’il faudra obligatoirement communiquer à partir du 13 décembre 2016. Ces données articles peuvent être en création ou en mise à jour, c’est ce que l’on appelle la dématérialisation de la fiche produit. Dans le cas de Carrefour par exemple, la synchronisation des données articles fournisseurs est imposée systématiquement dans leurs accords commerciaux, sous peine de pénalités. Un fournisseur qui ne dématérialiserait pas ses fiches produit risquerait un non référencement.

La Norme INCO, une opportunité, pas seulement un coût supplémentaire pour faire des affaires !

Un certain nombre de fournisseurs de la grande distribution avec lesquels nous échangeons voient la Norme INCO comme une contrainte supplémentaire. D’autres, plus éclairés, la voient comme la confirmation que la demande du consommateur pour plus de transparence dans les informations sur la nourriture qu’il mange suit seulement un chemin : vers le HAUT !

Image Norme INCO